•  


    Peut-être lui ne te parlera pas
    Mais est-ce qu'il n'y a que les mots
    Qu'on doive écouter
    Peut-être elle ne te regardera pas
    Donne un souffle, une caresse
    Et elle aura moins froid
    Peut-être quelques pas en silence
    Pour lui montrer que parfois
    C'est à deux qu'on avance
    Ne crois pas que tu n'as rien à donner
    L'amour est une richesse
    Qu'il faut partager
    On doit tout faire
    Parce que rien n'est plus beau
    Qu'un enfant qui espère
    On doit tout faire
    Et donner ce qu'il faut
    Aux enfants de la terre
    On doit tout faire
    Rien n'est plus important
    Qu'un enfant qui sourit
    On doit tout faire
    Pour leur donner du temps
    Et le goût de la vie
    Peut-être tu le verras peu à peu
    Redécouvrir avec toi
    Les rires et les jeux
    Peut-être elle te parlera de ses nuits
    Et tu lui rendras ses rêves
    Petit à petit
    Fais leur un toit de tendresse et de paix
    Une parenthèse aux douleurs
    Si dures à porter
    Puis tu comprendras tout ce qu'ils t'ont donné
    L'amour est une richesse
    Qu'ils font partager
    On doit tout faire
    Parce que rien n'est plus beau
    Qu'un enfant qui espère
    On doit tout faire
    Et donner ce qu'il faut
    Aux enfants de la terre
    On doit tout faire
    Rien n'est plus important
    Qu'un enfant qui sourit
    On doit tout faire
    Pour leur donner du temps
    Et le goût de la vie
    Quand un enfant a mal
    C'est l'avenir qui pleure
    C'est l'espoir qui soupire
    On doit tout faire
    Parce que rien n'est plus beau
    Qu'un enfant qui espère
    On doit tout faire
    Et donner ce qu'il faut
    Aux enfants de la terre
    On doit tout faire
    Rien n'est plus important
    Qu'un enfant qui sourit
    On doit tout faire
    Pour leur donner du temps
    Et le goût de la vie
    Tu peux lui rendre ses rêves
    Tu peux lui rendre la chaleur
    On doit tout faire
    Juste un souffle, une caresse
    A tous les enfants de la terre
    Tous les enfants de la terre
    Tous les enfants de la terre
    Aux enfants de la terre
    A tous les enfants de la terre



    Aux Enfants De La Terre



    http://www.enfantsdelaterre.net/


    votre commentaire


  • "Alerte... Alerte
    Objet non identifié en direction de la Terre"

    "Les hommes savaient qu'ils allaient être détruits
    Et pourtant ils se comportaient comme des hommes
    Et se réfugiaient dans les cavernes
    Contre les Extra-Terrestre
    Ils avaient envoyés la seule arme dont ils disposaient
    Des milliers et des milliers d'enfants en rang serré
    Qui avançaient en chantant doucement"

    Ils sont arrivés à travers les nuages
    Scintillant comme une averse de soleil d'acier
    Une flamme rouge au fond du paysage
    Pour détruire la terre et l'homme qui l'a possédait
    Mais quand le fameux Capt'ain Sky
    A vu ces yeux d'enfants
    Ce levés par millier pleins de rêve et d'amitié

    Il ne sait plus ce qu'il doit faire de son arme
    S'en servir ou la jeté sa main hésite encore
    Mais le plus petit des enfants le regarde
    D'un sourire à désarmé le plus grand le plus fort
    Et le terrible Capt'ain Sky
    Lui dis je ne peux pas
    Faire de mal à des milliers d'enfants innocents comme toi

    Et les envahisseur ont rejoints leur planète
    Saluant les enfants qui leur fessaient la fête
    Mais les hommes ont recommencés
    A se battre sur la terre

    Des hommes d'ailleurs des milliers d'enfants
    Sur une colline ont fait le printemps
    Et pendant qu'ils vivaient la plus belle histoire du monde
    Les hommes d'ici qui n'ont rien compris
    Ont recommencés à s'entre-tuer.


    Chanson : Dalida : Paroles et Musique: V.Pallavicini, P. Massara, T.Cutugno, E.Marnay.


    votre commentaire


  • Vole vole petite aile
    Ma douce, mon hirondelle
    Va t'en loin, va t'en sereine
    Qu'ici rien ne te retienne
    Rejoins le ciel et l'éther
    Laisse-nous laisse la terre
    Quitte manteau de misère
    Change d'univers

    Vole vole petite sœur
    Vole mon ange, ma douleur
    Quitte ton corps et nous laisse
    Qu'enfin ta souffrance cesse
    Va rejoindre l'autre rive
    Celle des fleurs et des rires
    Celle que tu voulais tant
    Ta vie d'enfant

    Vole vole mon amour
    Puisque le nôtre est trop lourd
    Puisque rien ne te soulage
    Vole à ton dernier voyage
    Lâche tes heures épuisées
    Vole, tu l'as pas volé
    Deviens souffle, sois colombe
    Pour t'envoler

    Vole, vole petite flamme
    Vole mon ange, mon âme
    Quitte ta peau de misère
    Va retrouver la lumière.

    Jean-Jacques Goldman

    Les

    cadavres de Stacy Lemmens et Nathalie Mahy ont été découverts ce

    mercredi lors de fouilles menées dans le quartier Vivegnis, à quelques

    centaines de mètres du café "Aux Armuriers". Elles avaient disparu dans

    la nuit du 9 au 10 juin.

    (Pourquoi cette chanson? ça me rappelle la marche blanche pour Julie et Mélissa)

    :'(


    votre commentaire


  • Il n'a pas de père, et il n'a pas de mère,
    C'est le plus frondeur de tout l'orphelinat
    On cite en exemple son sale caractère
    Et on le punit car on ne l'aime pas.

    {Refrain:}
    Qu'il soit un démon, qu'il soit noir ou blanc,
    Il a le cœur pur, il est toute innocence
    Qu'il soit né d'amour, ou par accident,
    Malheur à celui qui blesse un enfant.

    Il vole au marché, un gâteau, une orange,
    Et on le poursuit, il faut le rattraper
    On donne l'alerte, on arrête un ange
    Et pour se défendre il se met à pleurer.

    {Refrain}

    Il est émigré d'un pays de misère
    Et dans une école il apprend à parler
    Son accent fait rire, il ne peut rien faire
    Sans qu'on lui reproche d'être un étranger.

    Enrico Macias

    2 commentaires



  • Pour les enfants du monde entier
    qui n'ont plus rien à espérer
    je voudrais faire une prière
    à tous les maîtres de la terre
    à chaque enfant qui disparaît
    c'est l'univers qui tire un trait
    sur un espoir pour l'avenir
    de pouvoir nous appartenir


    j'ai vu des enfants s'en aller
    sourire aux lèvres et coeur léger
    vers la mort et le paradis
    que des adultes avaient promis
    mais quand ils sautaient sur les mines
    c'était Mozart qu'on assassine
    si le bonheur est à ce prix
    de quel enfer s'est-il nourrit


    et combien faudra-t-il payer
    de silence et d'obscurité
    pour effacer dans les mémoires
    le souvenir de leur histoire
    quel testament quelle évangile
    quelle main aveugle ou imbécile
    peut condamner tant d'innocence
    à tant de larmes et de souffrances


    la peur, la haine et
    la violence ont mis le feu à leur enfance
    leur chemin se sont hérissés
    de misère et de barbelés
    peut-on convaincre un dictateur
    d'écouter battre un peu son coeur
    peut-on souhaiter d'un président
    qu'il pleure aussi de temps en temps


    pour les enfants du monde entier
    qui n'ont de voix que pour pleurer
    je voudrais faire une prière
    à tous les maîtres de la terre
    dans vos sommeils de somnifère
    où vous dormez les yeux ouverts
    laissez souffler pour un instant
    la magie de vos coeurs d'enfants


    et puisqu'on sait de par le monde
    faire la paix pour quelques secondes
    au nom du père et pour Noël
    que la trêve soit éternelle
    qu'elle taise à jamais les rancoeurs
    et qu'elle apaise au fond des coeurs
    la vengeance et la cruauté
    jusqu'au bout de l'éternité
     
    je n'ai pas l'ombre d'un pouvoir
    mais j'ai le coeur emplie d'espoir
    et de chansons pour aujourd'hui
    qui sont des hymnes pour la vie
    et des ghettos des bidonvilles
    du coeur du siècle de l'exil
    des voix s'élèvent un peu partout
    qui font chanter les gens debout
    vous pouvez fermer vos frontières
    bloquer vos ports et vos rivières
    mais les chansons voyagent à pied
    en secret dans des coeurs fermés
    ce sont les mères qui les apprennent
    à leurs enfants qui les reprennent
    elles finiront par éclater
    sous le ciel de la liberté
    pour les enfants du monde entier . . .



    Yves Duteil





    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique